Humour et histoires drôles - mots d’enfants, histoires presque vraies, histoires de blondes, d’ingénieurs, de médecins et d’avocats... à lire ou à compléter en déposant vos histoires

Publicité
 

L’avocat fumeur de cigares

Le 10 avril 2007

Un avocat de la ville de Charlotte (Caroline du Nord) avait acheté une boîte de 24 cigares très rares et très chers et les avait ensuite assurés, entre autres, contre le feu.

Le mois suivant, après avoir consommé toute sa réserve de cigares et n’ayant même pas encore effectué le premier paiement de sa police d’assurance, l’avocat envoya une déclaration d’accident à sa compagnie d’assurance.

Dans sa réclamation, l’avocat indiqua que les cigares avaient été détruits "dans une série de petits incendies".

La compagnie d’assurance refusa de payer en citant la raison évidente : que l’homme avait consommé les cigares de façon normale.
L’avocat intenta une poursuite...

Et il gagna !

En délivrant son verdict le juge fut d’accord avec la compagnie d’assurance que la réclamation était de nature tout à fait frivole. Le juge indiqua cependant que l’avocat détenait une police de la compagnie qui garantissait que les cigares étaient assurés et que ces derniers étaient absolument protégés contre le feu sans définir ce qui constituait un incendie "acceptable".

Le juge déclara donc la compagnie dans l’obligation de rembourser l’avocat.

Plutôt que de se lancer dans des procédures d’appel longues et coûteuses, la compagnie d’assurance accepta le jugement et paya donc 15 000 dollars à l’avocat pour la perte de ses précieux cigares due aux regrettables incendies.

Maintenant, la meilleure partie.

Dès que l’avocat eut encaissé le chèque, la compagnie d’assurance le fit arrêter pour 24 chefs d’accusation d’incendies criminels !

Sa propre réclamation d’assurance ainsi que son témoignage au procès ont été utilisés contre lui. L’avocat fut accusé d’avoir "volontairement incendié une propriété assurée afin de toucher le montant d’assurance".
Il fut condamné à 24 mois de prison ainsi qu’à une amende de 24 000 dollars.

Ceci est une histoire vraie qui mérita la première place aux derniers "Criminal Lawyers Award Contest’’

Post-Scriptum :

L’histoire est drôle... mais semble-t-il fausse bien qu’elle soit généralement précédée par : C’est bien la meilleure histoire d’avocat de l’année et probablement du siècle au complet. (Remarquez que l’on ne sait pas de quelle année il s’agit !)
En effet, une recherche sur Google de ce fameux "Criminal Lawyers Award Contest’’ fournit d’autres exemples de l’histoire, mais surtout elle conduit au texte (en anglais) de la page http://www.breakthechain.org/exclusives/cigars.html qui en démontre l’aspect "hoax".
Mais cela ne nous empêche pas de rire !
 

Poster un commentaire

modération à priori  

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.
Notez que pour éviter le spam, un commentaire comportant un ou plusieurs liens URL sera presque toujours modifié ou supprimé.

Un message, un commentaire ?  

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)  

Publicité

Comment créer ce site et son référencement | SPIP 1.9.1 | BliP 2.2 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 121 (1005207)